Seventeen Valleys Chapter Belgium
Seventeen Valleys Chapter Belgium
© Seventeen Valleys Chapter Belgium - Designed by Webmaster
Accueil À propos Chapter Calendrier Liens Galerie Contact Galerie SBB en concert Salon de l'auto 2015 Souper 1er anniversaire SVCB Souper des Comanches Souper des Indians Spirit MC Soirée Bowling PO Harley Davidson Mars Easter Egg Ride SFCB Snake Ride Soirée "BEFORE 1" SFCB HDC LIEGE Malmedy ARRET DES BIWACKS RIDE OUT INDIAN SPIRIT ICEM 2015 ALL AMERICAN DAY INDIAN DAY MOJITO LIBERTY MOTO CLUB WESTERN TOUR MOSA BIKE DAY INDEPENDENCE DAY CSS PARTS RIDE OUT HANNUT CHAPTER SPIDER RIDE RIDE OUT BIB FREDERIC's RIDE BALADE DE GEGE EXPO MILITAIRE St-Georges RIDE OUT SVCB RIDE OUT BRUSSELS CHAPTER SALISSES BIKE WEEK JALHAY 2015 PO HD FRAUSSEN PO VICTORY SOIREE BLACK MAMBA BALADE DE POUSSIN

BALADE DE GEGE  ( UN ANCIEN DES INDIANS )

Amis routards, bien le bonjour bonsoir. Dans la rubrique "les Chroniques du Yéti", voici d'anciennes nouvelles qui me sont revenues à l'esprit en cette longue période d'hibernation frénétique. Ce dimanche 30 août dernier, pratiquement hier en fait, notre copain Gégé, devenu "Centurios" entretemps, nous avait invités tous nous sept, à une ballade qu'il organisait. Filoutement, j'avais néanmoins dissimulé notre bichonne Keila dans sa petite valise climatisée à l'arrière de mon terrible engin ( … comme disait BB ). Rendez-vous de nos membres à la station-service autoroutière et motoroutière de Stockay-St-Georges. Après bisous de bienvenue et pipis préventifs, départ vers la grand'place d'Amay … ah, mais !! Et là, surprise … alors que je m'attendais à voir arriver une quinzaine de motards tout de cuir vêtus, c'est plus de 40 bikers qui se sont rassemblés tout vrombissants sous le soleil cognant comme un sourd dans un ciel azuréen, un vrai cagnard. Nouvelles salutations inter-clubs, prises de nouvelles des uns et des autres puis, sur un coup de génie de notre copain "Sky", lui aussi devenu "Centurios", rafraîchissement de masse à coups de goupillon dégoulinant d'eau bénite et tenu d'une poigne d'acier par un petit prêtre assez étrange…(r) qui tenait un petit bouquin sous son bras tout en baragouinant des formules cabalistiques dans un idiome que seul lui comprenait. Quoi qu'il en soit, nous fûmes tous bénis et nos motos humidifiées. Ainsi dit, ainsi fait, voilà que nous étions déjà partis, à la queue-leu-leu ( … comme un loup qu'on trouve généralement derrière la queue d'un autre loup lorsqu'ils se suivent en marchant dans les pas du premier de la meute ) et en direction du pays condruze profond, à travers vaux et vallons ( … pas veaux et wallons, que nenni !! ), ombragés de frondaisons mouvantes et embaumés de senteurs agricoles. Trajet exact, bien évidemment oublié de votre serviteur, mais qui nous mena, pas tout droit du tout d'ailleurs, à l'Arc-en- Ciel … … … kèsèksa, direz-vous avec raison … eh bien il ne s'agit nullement de la planque des nains de jardin et autres trolls où ils cachent leur chaudron de pièces d'or, mais bien d'une sympathique taverne-pêcherie perdue en bord de route à Evelette ( … oui, cela ne s'invente pas dans le coin ! Il y a aussi Ohey, Tahier, La Bouchaille, Eve, Filée et même Goesne ). Bon repas en terrasse, ambiance sympa quoique surchauffée et rires en tous genres. Un groupe de copains, dirais-je … Petit bémol, pourtant, un sombre crétin a subtilisé le bouchon de réservoir d'huile customisé de la superbe "883 super low" de ma Pompon adorée pour le remplacer par un bouchon banal, tout à fait classique … c'était pas très délicat et encore moins honnête. Enfin, bref. Au cours d'une longue et belle ballade ensoleillée et virevoltante, nous sommes arrivés, je ne sais comment, sur la petite Grand'Place de Tilff. Devant des dizaines de badauds ébahis, nous avons introduit nos bolides entre les plots de pierre bleue interdisant l'accès à la place et nous nous sommes installés à l'ombre d'une taverne de ladite place avant de nous faire éjecter au bout de quelques minutes par des policiers rendus furibonds par la dénonciation anonyme du patron félon du "Canotier", une gargote gourgandine du coin de la même place. Il en fallait plus pour nous refroidir, surtout par ce temps béni des dieux ( … et par notre petit prêtre tonkinois rappelons-le ). Après avoir changé de parking pour investir le parc arboré voisin, nous bûmes et chantâmes jusqu'à plus d'heure. Une fois rentrés "at home" et semper libere, apéro et souper avec les bouviers avoisinants et leurs voisins de maîtres. A une autre fois, donc … rappelez-le moi. Yéti. Editor.
BALADE DE GEGE